poniedziałek, 14 stycznia 2013

La nature des mois


Un test pour ceux qui ne connaissent pas encore les mois en polonais. Essayez de deviner de quel mois il s'agit : czerwiec, grudzień, kwiecień, lipiec, listopad, luty, maj, marzec, październik, sierpień, styczeń, wrzesień.

J'imagine que vous aurez deviné maj y marzec mais le reste... ne se ressemblent pas du tout, comme vous aurez remarqué. Il ne se ressemblent pas, en effet, car le nom de chaque mois fait référence à un phénomène de la nature. Par exemple, le mot lipiec vient de lipa (tilleul) parce qu'à cette période de l'année fleurissent les tilleuls.

Je recommande à ceux qui sont curieux de voir la signification de tous les mois cette unité du manuel virtuel de polonais accessible en ligne sur le site www.wlaczpolske.pl. Ce livre publié en lige est une très bonne initiative du Ministère de l'Education polonais bénéficiant d'un financement européen et conçue afin de favoriser l'enseignement de polonais langue maternelle à l'étranger.

Et pour ceux qui préfèrent apprendre à travers de la musique, voici la chanson Wakacje de Kabaret Otto.

wtorek, 13 listopada 2012

Która godzina? Wpół do komina :)


Ce titre est la question général pour demander l'heure avec une réponse "général" pour... les feignants ou les malins. Cette réponse ne veut rien dire. Elle commence comme la vraie réponse mais elle finit avec un mot qui rime avec godzinaKomina. Godzina. Et ça peut être drôle selon le sens de l'humour de notre interlocuteur. Mais ne la tentez pas avec des inconnus...
J'ai du mal à accepter que "à la première heure" en français puisse être à 8h ou 9h. C'est-à-dire, tôt le matin, n'est-ce pas? Car en polonais la première heure est 1h. Pour exprimer l'heure on utilise les numéraux ordinaux au féminin. Jest (il est) n'est pas obligatoire.

Która (jest) godzina?
(Jest) pierwsza. 1.00
(Jest) druga. 2.00
(Jest) trzecia. 3.00
Czwarta. 4.00
Piąta. 5.00
Szósta. 6.00
Siódma. 7.00
Ósma. 8.00
Dziewiąta. 9.00
Dziesiąta. 10.00
Jedenasta. 11.00
Dwunasta. 12.00

Et pour alléger l'apprentissage je vous propose une chansons d'un groupe que les jeunes d'aujourd'hui n'écoutent plus, mais on sait jamais... Elle parle d'un sujet universel... qui est lié à une heure en particulier. Est Czwarta nad ranem l'heure des amoureux? Stare, dobre małżeństwo, voici le nom de ce groupe.


poniedziałek, 22 października 2012

Lundi je ne peux pas

Lundi je ne peux pas, mardi tu ne peux pas... On n'a plus que dimanche... En gros, c'est ce qui dit cette chanson du groupe polonais Niebiesko-czarniNiebieski veut dire bleu. La forme niebiesko, terminée par o, s'utilise quand elle est accompagnée d'une autre couleur qui décrit le même nom. Par exemple : Flaga Polski jest biało-czerwonaCzarny veut dire noir et czarni est le pluriel de masculin de personne. Le pluriel pour le reste (non masculin) serait czarne (comme le neutre singulier).

Mais on parlera des couleurs à un autre moment. Maintenant, les jours de la semaine en polonais. Au nominatif :
PONIEDZIAŁEK
WTOREK
ŚRODA
CZWARTEK
PIĄTEK
SOBOTA
NIEDZIELA

Pour répondre à la question "quand?" il faut mettre les jours de la semaine à l'accusatif. Poniedziałek, wtorek, czwartek, piątek sont masculins inanimés et donc leur forme à l'accusatif singulier ne change pas. Il suffit de rajouter la préposition w. Środa, sobota et niedziela sont féminins. C'est pourquoi il faut changer la voyelle a par la voyelle ę : w środę, w sobotę, w niedzielę.



Et voici Niebiesko-czarni et les jours de la semaine.

[NDLT Ne retrouvant plus la vidéo de Niebiesko-czarni, je vous laisse une version de Wojciech Korda]

 

poniedziałek, 15 października 2012

Tout sur l'impératif


Le premier pas pour former l'impératif est enlever la voyelle à la 3e personne du présent (sg./1e et 2e conjugaison, pl./3e conjugaison).

Qu'est-ce qui se passe si la dernière voyelle est -i ? Si cette -i peut, elle devient un accent et se met sur la consonne d'à côté. "Si elle peut", c'est-à-dire, si la consonne peut porter l'accent, comme c, s, z, dz, n. Par exemple : wrócić (revenir), wróci, wróć; chodzić (marcher), chodzi, chodź.

Et qu'est-ce qui se passe si la consonne ne peut pas porter l'accent ? La voyelle fait de son mieux pour ne pas disparaître. Si elle ne peut pas se poser sur la consonne, la voyelle qui apparaît devant la consonne peut la sauver, comme par exemple dans le cas de : robić, robi, rób. Mais parfois il n'y a pas de solution et elle doit disparaître, comme dans : kupić, kupi, kup.

Et quoi d'autre ?
La voyelle -i peut aussi demander de l'aide à la consonne -j. Ça arrive quand devant -i il y a deux consonnes qui se suivent : uśmiechnąć się (sonreir), uśmiechnie się,uśmiechnij się.



***ET LA BONNE NOUVELLE : quand on nie, l'impératif ne change pas :
(...) V. Nie zabijaj. VI Nie cudzołóż .VII Nie kradnij. VIII Nie mów fałszywego świadectwa przeciw bliźniemu swemu (...).


***Vous trouverez ici un tableau avec toutes les possibilités décrites ci-dessus ainsi que les terminaisons pour l'impératif au pluriel.

Et voici les paroles d'une chanson assez connue de Doda (une chanteuse assez polémique en Pologne) qui est bien pour pratiquer l'impératif : "Więc nie martw się, uśmiechnij się..."



czwartek, 21 czerwca 2012

Po Polsku na konferencję


Ce week-end une des créatrices de ce blog, Ilona Narębska, excellente prof et meilleur amie, fera une communication sur les blogs comme moyen de rapprocher la culture et la langue polonaises aux étudiants et parlera en particulier de Descubriendo Polska et Po Polsku (dans sa version original en espagnol mais aussi de cette traduction!) dans la I Conférence International sur la Recherche et la Didactique en Traduction à l'Universitat Autònoma de Barcelona.

En tant qu'étudiante de polonais en Espagne, j'ai toujours suivi Po Polsku, car je trouvais les explications moins "académiques" sur la langue toujours éclairantes et enrichissantes. À la fin de mes études à l'Université d'Alicante, j'ai continué tout de même la lecture de ce blog, qui m'apportait aussi des connaissances intéressantes sur la culture polonaise (littérature, musique, cinéma...) C'est pourquoi en reprenant mes études ici en France, j'ai décidé d'adapter ce blog au français, afin de partager cette expérience avec les élèves de Polonais à l'Université de Toulouse le Mirail, mais aussi comme moyen pour améliorer mon français et mes compétences en traduction de la même manière que Po Polsku en espagnol a aidé Ilona.


J'ai aussi découvert Descubriendo Polska, un blog écrit par Rebeczka, qui parle des aspects intéressants de la culture polonaise du point de vue d'une espagnole. J'ai déjà mis la main à la pâte avec Po Polsku, quelqu'un est motivé pour une éventuelle adaptation de Descubriendo Polska?

środa, 20 czerwca 2012

K... mać!

[NDT: Fermeture annuelle du 1er juillet au 1er septembre. Pour finir sur une note optimiste, voici un post moins académique et politiquement correcte... c'est aussi un hommage au monsieur que j'ai croisé ce week-end au métro, et qui criait cette expression devant un public français ignorant et surpris, et faisant seulement sourire ceux d'entre nous qui comprenions la gravité de ses propos...]

ATTENTION!!! LE CONTENU DE CE POST PEUT HEURTER LA SENSIBILITÉ DES PERSONNES INTOLÉRANTES AUX GROS MOTS!!!

Il s'agit du gros mot le plus connu dans la plupart des langues slaves, si pas toutes. Elle a quelque chose à voir avec la signification du mot curve, puisqu'il fait référence à quelque chose de pas très "droit", quelque chose d'inapproprié. C'est peut-être pour cela que ce mot est synonyme vulgaire de prostituée (pute). C'est un des gros mots les plus forts en polonais. On peut pas comparer son emploi avec celui des "équivalents" en français. 

Quelques polonais on cependant du mal à parler sans répéter ce mot plusieurs fois dans la même phrase. En Pologne on dit qu'il y en a qui utilisent ce mot comme s'il s'agissait d'une virgule. Ce n'est pas une mauvaise comparaison, puisqu'il faut savoir parmi quels mots "gentils" on peut glisser le mot grossier. Par exemple dans la phrase : Co to jest?, kurwa (il faut appeler les choses par leur nom) doit apparaître (si on n'y peut plus rien pour l’empêcher) entre to et jest.

Kurwa apparaît aussi dans des expressions comme : O, kurwa! Kurwa mać! Do kurwy jędzy! Elle est souvent accompagnée d'une autre expression très malsonnante, ja pierdolę, dans l'ordre suivant : Kurwa, ja pierdolę! Le verbe dérivé du maudit nom est wkurwić (énerver), wkurwić się(s'énerver).

Pour ne pas être si vulgaire, il y en a qui adoucissent l'expression en changeant la dernière syllabe par un autre comme czę ou de ou na. On obtient ainsi des gros mots édulcorés kurczękurde y kurna.Kurczę veut dire poulet. C'est pour ça que parfois on rajoute l'adjectif blade (pâle) ou pieczone (rôti) à l'exclamation.

C'est vrai qu'il s'agit d'un (gros) mot laid et grossier, mais il est très important. C'est une des clés pour comprendre une des scènes du film mitique Seksmisja et de tant d'autres films comme Dzień świra ou Nic śmiesznego. J'ai trouvé même une vidéo avec des extraits ou le personnage principale de Dzień świra exprime son énervement et sa frustration.




czwartek, 10 maja 2012

Quand est-ce qu'on utilise l'instrumental?


L'instrumental est probablement le cas le plus facile de tous. En polonais son nom est plus exotique : narzędnikNarzędnik vient du mot narzędzie qui veut dire outil, instrument.

Le nom polonais de ce cas sert à rappeler un des usages possibles. C'est-à-dire, quand on utilise quelque chose comme outil, on utilise l'instrumental. Par exemple :

Dziecko je widelcem L'enfant mange avec une fourchette.
Studentka pisze ołówkiem L'étudiante écrit avec un crayon.

L'instrumental doit toujours apparaître après la préposition z au sens de avec (parce que peut aussi vouloir dire de), par exemple : dżin z tonikiem (gin tonic), kobieta z mężczyzną (femme avec homme), woda z lodem (eau avec glaçons).

Une autre situation où l'on utilise l'instrumental est après le verbe być (être) conjugué. Par exemple : Ja jestem PolkąOn jest rybakiem. One są babciami. Cette règle ne s'applique pas aux prénoms. On dit : Jestem Ilona et pas Jestem Iloną. Cependant, un acteur pourrait dire Jestem Hamletem, puisqu'il ne s'agit pas de son prénom mais du rôle qu'il joue. Comme dans la chanson d'Edyta Górniak "To nie ja byłam Ewą" qui a eu la deuxième place au concours Eurovision en 1994.





On utilise également l'instrumental quand on parle :

de nationalité : On jest Serbem, One są Brazylijkami;
de métiers : My jesteśmy fryzjerkami, Ona jest antropolożką;
de famille : On jest ojcem, Wy jesteście wnuczkami;
d'orientation sexuelle : Jestem lesbijką, Oni są gejami;
de réligion : Jesteś buddystą, Jestem ateistą
etc.

L'instrumental apparaît aussi après certains verbes. Je ne pense pas qu'il y ait une liste avec tous les verbes (ou beaucoup) qui sont suivis d'instrumental. Mon conseil, c'est de les écrire au fur et à mesure que vous les apprenez. Au moins au début, pendant les premiers mois.

wtorek, 24 kwietnia 2012

Une astuce pour comprendre les consonnes polonaises

Vous aimez les consonnes polonaises? Elles ont un très beau son, n'est-ce pas? Comme un chuchotement d'amour. Comme la mer. Comme le vent. Mais c'est un chose d'écouter les vagues de la mer et une autre de les imiter...


Tout ça pour commencer. Et après, quand on commence avec la grammaire on se rend compte que ces vagues se divisent entre douces, dures et molles. Mais ça, on ne peut pas le comprendre intuitivement en français, qu'est-ce qu'une consonne douce et une consonne dure.


Voici un tableau. Vous y trouverez les consonnes en 4 groupes. Peut-être que cette perspective vous semblera plus facile à comprendre :


  • normales, parce qu'elles ne portent pas d'accent et "se laissent" prononcer

  • k, g, juste deux consonnes qui forment un seul groupe

  • les très bizarres, typiquement polonaises

  • qui portent accent ou suivies de i


Les consonnes surbrillées en rouge sont des intrus qui ont l'air d'autre chose. Le l barré n'est pas très normal mais il appartient au groupe des normales. Et le normal est parti avec les bizarres. Ça arrive : )

À côté de chaque groupe je vous ai laissé la place pour les nommer comme vous voudrez. Et à quoi ça sert? Je pense que ça peut vous être utile pour les déclinaisons. Par exemples, dans le cas du génitif singulier, les féminins peuvent se terminer par i ou y. Mais vous n'avez pas besoin de mémoriser les consonnes après lesquelles il faut mettre l'un ou l'autre. Le apparaît après les consonnes du deuxième et quatrième groupe, tandis que le y suit les consonnes du premier et troisième groupe.

Jedziemy do... + GENITIF

Pour finir cette phrase on a besoin de connaître le génitif. On va aller droit au but (do rzeczy) et commencer par quelques exemples :

Jedziemy do... (= Allons à/en...)
KURYTYBY
TEGUCIGALPY
BARCELON
WARSZAWY
PAMPELUNY
GUADALAJARY
ESKILSTUNY
BRATYSŁAWY
BADALONY
ARGENTYNY
KANADY



Pourquoi?

1. Parce que la préposition do est suivie du génitif.
2. Parce que les mots féminins qui se terminent par des consonnes dures (appartenant aux groupes 1 et 3, voir post Une astuce pour comprendre les consonnes polonaises en lettres) au génitif singulier se terminent par y.


Ceux de Cracovie chantent le contraire : nie do Warszawy. Mais le cas est le même : )

A ty, dokąd jedziesz? Je t'aide. Jadę do ...





wtorek, 3 kwietnia 2012

Les préfixes

Vu le succès de l'article dédié aux expressions phraséologiques avec le mot "cul", j'ai décidé de continuer avec cette idée de présenter la grammaire à travers des mots intéressants et parfois interdits.

En polonais, en gros, il y a trois temps verbaux : le passé, le présent et le futur. Ça c'est la bonne nouvelle. La mauvaise nouvelle est que les verbes en polonais se multiplient grâce aux (ou à cause des) préfixes. Un petit préfixe a un pouvoir magique sur le verbe. Pour commencer voyons quelques exemples de comment un préfixe change la réalité :


Chodzić veut dire marcher, aller, et tout ce qui est relatif au déplacement d'un endroit à un autre moyennant les jambes. Ja chodzę voudrait dire "je marche". Ja chodzę z Michałem pourrait vouloir dire "Je marche avec Michał" mais aussi "Je sors avec Michał", c'est-à-dire, Michał est mon copain. Ça va jusque là? Si on rajoute à chodzić le préfixe wy- qui a le sens de sortir, de l'intérieur à l'extérieur, on forme un nouveau mot, wychodzić, qui veut dire sortir. Maintenant Wychodzę z Michałem veut dire "Je sors avec Michał" au sens propre de sortir. Mais Wychodzę za mąż veut dire "je me marie" et s'applique uniquement aux femmes. Pour les hommes il y a un autre verbe. Littéralement Wychodzę za mąż veut dire "je sors au mari ou je sors derrière le mari". Je ne connais pas l'origine de cette expression mais j'ai l'impression que ça a un peu à voir avec l'idée de suivre son mari : )


Mais l'histoire continue. Maintenant on change le préfixe par un autre, qui est do- et qui donne au verbe le sens d'arriver. Dochodzę do kościoła veut dire "J'arrive à l'église" mais ce même dochodzę quand on le crie au lit veut dire "j'arrive à l'orgasme". Ce dochodzić peut se finir en zachodzić w ciążę, ce qui signifie justement "tomber enceinte". 


L'histoire change encore quand on change le préfixe do- par le préfixe roz- qui donne la nuance de se séparer, aller dans des endroits différents, se disperser, etc. Chodzić avec ce préfixe plus le pronom réflexif  się donne le nouveau verbe rozchodzić się qui équivaut en français à "divorcer". 


Mais la bonne nouvelle dans tout ça est que chodzić comme wychodzić, zachodzić, dochodzić et rozchodzić, se conjuguent de la même manière : ja chodzę, ja wychodzę, ja zachodzę...ty chodzisz, ty wychodzisz...on, ona, ono chodzimy chodzimywy chodzicieoni chodzą


Je ne sais pas à quoi fait référence le préfixe za- de la grossesse. Mais je pense que comme la préposition, ça a à voir avec le mot "derrière" et "se cacher", et voilà une blague pour confirmer ma théorie :


Jaka jest różnica między kobietą a słońcem?-Jak słońce zachodzi, to widać, a jak kobieta, to nie widać.


En fait, pour dire que le soleil se couche on utilise le même verbe : zachodzić, et ici sa signification est assez claire, le soleil se cache derrière la terre. Alors, la blague dit: Quelle est la différence entre le soleil et une femme? Et la réponse est : Quand le soleil zachodzi (se couche) ça se voit, mais quand une femme zachodzi (tombe enceinte), ça ne se voit pas...




Photo prise du site : mamama.pl